mardi 5 mars 2019

BOULEVARD DU GRIME


Alors voilà c'était il y a déjà quelques années. En janvier 2015, j'ai réalisé un beau projet. J'ai loué les services de Julie pour m'assister. Julie, parfaite : douée, efficace, joyeuse et enthousiaste. Et toutes les deux, nous nous sommes attaquées à un gros travail de 3 semaines non-stop. Un peu déçues au final, car les costumes n'ont pas été utilisés. Mais quel plaisir, on s'est bien décarcassée et bien amusée. 







Projet Les costumes de "Boulevard du Grime"
Intentions

Vanouchkaïa Janvier 2014
8 costumes
21 personnages différents

M’inspirant des croquis initialement validés, je propose un travail en 2D sur les costumes. Chaque comédien aura une tunique de fond noire, fermée de toute part.
Seuls la tête, les mains et les pieds en sortiront....
Les comédiens ont au moins deux rôles différents, ils feront tourner leur tunique pour passer au personnage suivant. Pour ceux qui en ont trois, la troisième possibilité est de la retourner sur l’envers. Alors ils seront tout en noir. On les agrémentera d’un accessoire de tête ou autres, noir. Il est possible également denvisager le blanc en demi-base, c’est-à-dire de partir dune tunique noire au verso et blanche au verso. Egalement, on peut imaginer une scène entièrement en tenues et accessoires noirs et blancs....

Ce système d’appliqués permet de changer plus radicalement le style, les couleurs des personnages. Mais surtout le dispositif est original et amusant. Il permet de jouer sur la morphologie des personnages et de leur ajouter des effets visuels du type BD ex : jambes flageolantes, très écartées, silhouette d’une extrême maigreur.... Il s’agit non pas de reproduire la réalité mais d’exploiter cet effet volontairement à plat quitte à le martyriser.
Cela oblige les comédiens à jouer de face, bras tendus plus ou moins le long du corps au moins dans les premières secondes de la scène afin que le spectateur découvre le personnage dans son entier. Ensuite, on peut casser la silhouette. On la retrouvera au fil du jeu.....


 




 

 



 

 
Dommage les photos ne sont pas de bonne qualité 
et plusieurs accessoires peaufinant les silhouettes n'ont pas été immortalisés. 
Une leçon : il faut prendre le temps de faire de bonnes photos de toutes ses créations



Aucun commentaire:

Publier un commentaire